Exercice de secours spéléo à St-Sulpice-de-Cognac – 15 avril 2018

Cette formation secours a eu lieu dans les carrières de St Sulpice de Cognac, elle a été organisée par le CDS 17.

Télécharger le compte-rendu en cliquant ici

But de la journée : Former les personnes au secours spéléologique.

Présents : Dominique Dorez, les membres du CDS 17, Olivier et Sandrine Collon, Vincent Laitang
(CDS 79)

Nous avons rendez-vous sur le parking (impasse des carriers à St Sulpice de Cognac) à 9h30. Nous nous mettons en tenue (sous combi et combi) et nous emportons le matériel et le pique-nique. Après quelques minutes de marche à travers la forêt, nous arrivons aux carrières.

Dominique Dorez fait faire un tour de présentation, afin que tout le monde fasse connaissance.

Nous commençons par faire un cours théorique sur :

· Présentation du SSF
· Sur l’ASV (Assistance Secours victime)
· Les attitudes à avoir en cas d’accident…….

Après ce cours théorique, place à la pratique : Quentin un jeune motivé par la spéléologie joue le rôle de la victime, avec comme témoin Benjamin.

Christophe va à leur rencontre et pose des questions pour savoir ce qu’il se passe :

Nous essayons de monter ensuite un point chaud afin d’isoler la victime avant qu’elle ne soit évacuée.

Nous mettons ensuite à l’intérieur du point chaud :
. Une bâche au sol
· Une couverture de survie au sol
· Un matelas gonflable par-dessus
· La combinaison isothermique qui est bien chaude
· Une couverture de survie
· Pose de la victime
· Déséquipement de la victime
· Retrait du matériel sale
· Pose de la victime dans la combinaison.

  

Vers 12h45 nous faisons la pause déjeuner, nous déjeunons dans le bois mais la pluie nous chasse,
nous mangerons donc à l’abris.

L’après-midi, mise en pratique sous terre dans les carrières et c’est facile d’accès.

Après déjeuner, Benjamin emmène Quentin sous terre se mettre en place pour l’exercice.

Dominique Dorez défini 2 groupes :
· 1 groupe d’ASV (assistance secours victime) avec :
– Olivier Collon comme chef de groupe
– Sandrine Collon
– Christophe
– Valérie
– Dominique Cavaud

· 1 groupe brancardage avec :
– Vincent Laitang
– Harry
– Maxime
– Guillaume
– Yves comme Chef de groupe
– Mathieu

Nous nous dirigeons vers l’entrée sous terre, afin d’y retrouver notre jeune victime. L’équipe qui doit arriver en premier auprès de la victime est celle d’Assistance Secours Victime et nous reprenons les mêmes exercices que le matin.


Le chef d’équipe pose les questions pour savoir ce qu’a la victime. L’équipe assistance victime monte un pont chaud sous terre :

L’équipe ASV déplace la victime dans le point chaud.


Il faut faire très attention aux obstacles qui sont le passage où passe l’équipe afin de ne pas trop « secouer » la victime

Etablissement du bilan, transmission à la surface, selon les ordres du médecin, l’équipe brancardage mettra la victime dans la civière, il faut attendre les ordres des personnes qui sont à la surface pour partir.

Quand l’équipe ASV a terminé de démonter le point chaud, c’est au tour de l’équipe brancardage de prendre le relais afin d’évacuer la victime. Benjamin nous présente la civière.

Nous plaçons Quentin dans la civière afin de le sortir.

Une fois que la civière est fermée et bien serrée, nous nous organisons pour le sortir. L’équipe brancardage commence l’évacuation, l’autre équipe passe devant et passe le trou afin de récupérer la civière et on fait la chaîne.

L’équipe Assistance secours victime passe de l’autre côté pour récupérer la civière afin que l’équipe brancardage puisse sortir et récupérer à nouveau la civière.

  

Ils partent faire un tour dans les carrières afin de faire descendre la civière en verticale.

Ils arrivent à l’endroit où la civière va descendre et 2 personnes passent l’étroiture, s’accroupissent afin de récupérer la civière qui est tenue par une corde afin de la descendre.

Une fois la civière descendue, pour bien finir l’exercice et pour « rigoler » ils emmènent Quentin dans un endroit seul et le laisse râler, enfermé dans la civière…….Il finit par se libérer tout seul pendant que nous récupérons le matériel et nous commençons à remonter dans les bois.

Dominique Dorez fait un tour de toutes les personnes présentes cette journée là afin de faire un bilan de la journée qui passe très vite. Nous reprenons nos affaires et nous repartons dans la forêt en direction des véhicules. Nous nous changeons, il fait un soleil magnifique, nous nous quittons à 17h30.

Un grand merci à Dominique Dorez ainsi qu’au CDS 17, de nous avoir invité à cette journée de formation qui était instructive. Le CDS 17 a donné à cette occasion un manuel sauveteur au CDS 79.

Très important : voici les 6 questions à retenir en cas d’accident :

1) Le blessé répond-il aux questions ?
2) Peut-il bouger tous ses membres ?
3) Sa respiration est-elle normale ?
4) Le pouls bat il au poignet ?
5) A-t-il des blessures évidentes ?
6) Est-il en train de s’affaiblir ?

Pour le CDS 79, la secrétaire adjointe : Sandrine Collon

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *